Prévenir le « burn out » grâce à la sophrologie

Burn out et sophrologie

Qu’il soit d’ordre professionnel ou familial, le burn out est un syndrome d’épuisement lié à un stress chronique intense. Les symptômes du burn out nous alertent sur les limites de notre corps et de notre cerveau afin que nous puissions prendre les choses en main et mettre en place les changements dans notre vie qui nous aideront à retrouver l’équilibre. La sophrologie, en nous incitant à faire des pauses et à nous écouter, en nous apprenant à respirer et à libérer nos tensions, en favorisant la prise de recul, le lâcher-prise et la découverte de nos ressources et de nos valeurs, participe pleinement à la prévention du burn out.

QU’EST-CE QUE LE BURN OUT ?

Le terme « burn out=brûlure de l’intérieur » a été introduit en 1974 par le psychanalyste Freudenberger pour désigner une situation d’épuisement complet, physique et psychologique, provoqué par le stress au travail. Aujourd’hui, l’on emploie également pour parler d’un épuisement familial (parents débordés) ou étudiant. À l’origine, ce terme est utilisé dans l’aérospatial pour illustrer le moment où une fusée, après avoir trop rapidement brûlé tout son carburant, retombe sur le sol.

Une image illustre particulièrement bien le phénomène du burn out, celle d’un immeuble qui brûle de l’intérieur mais qui ne laisse rien paraître à l’extérieur.

En effet, non seulement, la plupart des personnes victimes de burn out affirment ne pas l’avoir vu arriver et elles font tout pour ne rien laisser transparaître à l’extérieur.

Le burn out s’installe progressivement. Très souvent, les signaux corporels, émotionnels ou comportementaux ne sont pas écoutés. Le burn out intervient quand la personne a épuisé toutes ses ressources physiques, mentales et émotionnelles.

Les symptômes qui doivent alerter

Des symptômes physiques :
* fatigue persistante ;
* migraines, vertiges ;
* douleurs articulaires et/ou musculaires ;
* douleurs digestives ;
* manifestations cardiaques (palpitations…)
* difficultés à respirer, souffle coupé ;
* troubles du sommeil…

Des symptômes psychologiques et émotionnels :
* irritabilité, comportements plus agressifs, voire violents ;
* crises de nerfs ou de larmes ;
* hypersensibilité aux bruits, aux odeurs, à la lumière ;
* un sentiment d’impuissance et de frustration ;
* sentiments d’insécurité, de culpabilité ;
* un goût pour l’isolement ;
* des réflexions cyniques ;
* une tendance à la dépersonnalisation, à l’indifférence ;
* diminution de l’estime de soi, boulimie, prises d’excitants, addictions… ;

Des symptômes intellectuels :
* difficultés de concentration ;
* pertes de mémoire, fréquents oublis, confusion mentale ;
* mental toujours en éveil ;
* difficultés à prendre des initiatives ;
* attitudes négatives de fuite inhabituelles…

SOPHROLOGIE ET BURN OUT

La sophrologie participe pleinement à la prévention du burn out. Sa pratique s’effectue auprès d’un sophrologue certifié qui saura vous accompagner au mieux et ne remplace pas un avis médical quand les symptômes du burn out se manifestent.

Renouer avec son corps

La prévention du burn out passe tout d’abord par la prise de conscience du corps et des émotions. Le sophrologue propose des outils et des techniques visant à libérer les tensions corporelles, à reprendre contact avec son corps et ses sensations, à apprendre à réguler ses émotions.

Apprendre à respirer

En situation de stress, la respiration est essentielle pour oxygéner le corps, faire circuler l’énergie, ralentir le rythme cardiaque et toutes les fonctions du corps (mises en état d’alerte pour s’adapter aux situations stressantes), apaiser le mental et revenir à l’instant présent.

Apprendre à faire des pauses et revenir à l’instant présent

Prévenir le burn out nécessite de mettre en place des changements dans notre vie. Notre corps et notre cerveau ont besoin de faire des pauses régulièrement pour fonctionner de manière optimale et harmonieuse. Le fait de ne jamais s’arrêter, de toujours être dans l’action, en mode « faire et penser » accentue la spirale du stress, met le corps en tension permanente et a généralement pour conséquence de générer des troubles du sommeil.
La pratique de la sophrologie favorise l’installation de temps de récupération, apprend la détente et la mise du mental sur off et nous incite à revenir à l’instant présent dans lequel le stress n’a pas sa place.

Renforcer le positif et retrouver le plaisir

En situation de stress chronique,nous avons tendance à produire de nombreuses pensées négatives qui s’auto-alimentent, occupent de plus en plus de place dans notre tête et finissent par se répercuter sur notre corps, sur nos émotions et notre humeur et sur notre façon de voir le monde qui nous entoure. Il devient difficile de trouver du plaisir à faire les choses même agréables.
La sophrologie propose de renouer avec ses sensations de plaisir et de mettre l’accent sur le positif de notre vie.

Apprendre à lâcher-prise et à prendre du recul

Petit à petit, avec l’entraînement, la sophrologie nous permet de nous poser, de faire un retour à soi, de nous sortir de la spirale du stress qui nous embarque sans que nous parvenions à sortir la tête de l’eau. Grâce à la respiration, à la relaxation, à la visualisation positive, nous commençons à prendre du recul, à voir les choses sous un angle différent, avec plus de clarté et d’objectivité. Nous commençons à accepter la situation et nos limites, à lâcher-prise sur ce que nous ne pouvons contrôler pour nous concentrer sur l’essentiel.

Renforcer la confiance et l’estime de soi

La pratique de la sophrologie nous invite à faire preuve de bienveillance vis-à-vis de nous-même et à nous accepter tel que nous sommes. Elle contribue à renforcer notre confiance en nous. Certaines techniques nous invitent à découvrir quelles sont les valeurs qui nous animent, à découvrir qui nous sommes. Ce qui nous donne ainsi l’opportunité de faire des choix qui ont du sens pour nous, en accord avec ce qui est bon pour notre épanouissement et notre équilibre.

Ce qui me surprend le plus dans l’humanité ? Les hommes… parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite, ils perdent leur argent pour recouvrer la santé. Et ils se perdent dans d’anxieuses pensées sur le futur au point de ne plus vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.

Dalaï Lama

© Copyright Alexandra Delmas

Vous aimerez peut-être...